Iolanda Malamen, née en 1948, est poete, romanciere et journaliste. A partir de 1971, elle a publié plusieurs recueils de poemes : L’état de grâce, Voyage dans la nature, La terre sous la neige, Une pierre blanche sur une pierre noire, La fleur qui marche, L’ange descendu dans la rue, Le triomphe de la dentelle et La seconde Islande. Parmi ses publications, l’on compte aussi sept romans et huit livres de dialogue littéraires. Ses écrits se sont vus accorder de nombreux prix littéraires, notamment le prix de poésie, mais aussi celui de prose, de l’Association des Écrivains de Bucarest, le prix de poésie de l’Académie Femina et le Prix APLER pour ses activités journalistiques. Actuellement, Iolanda Malamen collabore avec le journal Ziua et avec plusieurs autres revues littéraires roumaines.

traduction
Iolanda Malamen
(Roumanie)
retour bibliothèque
Minuit

Pieds nus dans l’herbe vitreuse de la nuit,
Elle se faufile, frétille comme un reptile,
Et prie Dieu de muer sa féminité
en un mot assez grand pour accueillir la mort
et toutes les tentations au visage humain.

Au-dessus, le ciel étoilé…
Et des vallons teintés de rose dans le cour.
Elle regarde son corps méprisé par les lois morales,
Raillé par des murmures tellement cruels.
Pieds nus, elle se faufile aveuglement a travers l’herbe vitreuse de la nuit,
Et veut toucher Dieu,
Mais ne L’atteint pas.
Elle trébuche contre une grosse pierre d’or.
S’y cogne. Tombe et devient femme a nouveau.


Amour et fureur

Amour et fureur. J’avais a peine fermé les petites
fenetres saillantes de la mansarde,
entre les dents je serrais une nouvelle houleuse
et une trace de sang.
Les anges se renfermaient dans des voitures argentées,
la ville avait bu leur derniere goutte d’amour,
et ils faisaient bruire leur fureur.

Il était onze heures du matin je divisais mon amour
et ma fureur en portions égales,
lorsque j’ai senti au long du mur
l’empressement de l’ange de tout détruire.

Je l’ai rattrapé dans la place publique,
je lui ai enfoncé quelques fanions dans le corps.
Je donnais a la réalité de l’amour et de la fureur.


· poèmes tirés du tract ZOOM - ROUMANIE, j'aime la poésie, projet initié
en 2006 par Linda Maria Baros, Salon du Livre, Paris, 2009


traduction © Linda Maria Baros
biobibliographie © Linda Maria Baros
La bibliotheque ZOOM, poemes biobibliographies traductions photos auteurs contemporains
Biblioteca ZOOM, poezii biobibliografii traduceri foto autori români si straini contemporani
retour programme
      ZOOM - Roumanie !