Robert Serban, né a Turnu Severin en 1970, est écrivain, journaliste et directeur des éditions Brumar. Il a publié quatre recueils de poemes - J’exagere, c’est sur (1994), Odyssex (1996), Timisoara avec trois amis (2003), Cinéma a la maison (2006) -, un recueil de prose, deux ouvrages d’entretiens et un livre qui réunit ses articles parus dans la presse roumaine. Il est également le coauteur d’une piece de théâtre, d’un ouvrage de mémoires et d’un recueil bilingue roumain-allemand qui entremele poésie et prose. Ses poemes sont aussi présents dans plusieurs anthologies parues en Roumanie ou a l’étranger.
Robert Serban s’est vu décerner de nombreuses distinctions littéraires, dont les plus réputées seraient le Prix de Poésie de l’Union des Écrivains de Roumanie (1994) et de la Filiale de Timisoara de l’Union des Écrivains de Roumanie (1999, 2005, 2007), le Prix d’Excellence Culturelle de la Filiale de Timisoara de l’Union des Écrivains de Roumanie (2000) et le Prix d’Excellence Culturelle de la ville de Timisoara (2004).
En 2004, Robert Serban a reçu l’Ordre du Mérite Culturel.

traduction
Robert Serban
retour bibliothèque
Le voyage

si je conduisais sans cesse
ces 800 kilomètres qui s’étendent entre nous
comme une file de vieillards étirés par la faim
j’y serais en douze heures

rouler à vive allure
sans grêle ni filtres policiers
sans pannes ni radars ni glissements de terrain

je mangerais bien quelques sandwichs
je boirais quelquefois dans la bouteille de deux litres
et je prendrais une gorgée de café dans
                                                     la petite bouteille
j’essuierais mon visage avec la serviette jaune
reçue lors d’un mariage

je me connais bien
acharné, j’appuierais sur l’accélérateur

pour gagner quelques secondes à chaque kilomètre
car dans un pays comme le nôtre
cette distance est l’équateur même

c’est bien qu’ils aient commencé à couper les arbres
aux bords des routes
- il y a trop de voitures-harmonicas qui murmurent
   dans l’oreille des morts
   allongés à l’ombre des mûriers

à gauche une étendue déserte
à droite une étendue déserte
à l’arrière - la vitre sale que je n’essuierais pas
pour regarder derrière moi

je conduirais la nuit
et j’entrerais en compétition avec le soleil
lequel d’entre nous arrivera le premier
à Deva Sibiu Brasov ou Sfântu Gheorghe ?
ses rayons seront-ils les premiers à se faufiler
parmi les persiennes dans ta chambre à coucher
ou bien mes pleins phares
qui projettent la lumière à des centaines de mètres ?

combien de signes se montreront au bord
                                                             de la route
combien d’animaux couperont mon chemin
combien de phares s’éteindront sous mes yeux
comme les cigarettes dans les petites assiettes

c’est avec mes doigts que j’attraperai l’extrémité d’une veine
et je tirerai sur elle sans arrêt
douze heures après
la ligne rouge de 800 kilomètres
qui sortira de moi
tombera éreintée au chevet du lit
dans lequel tu dors
Il m’arrive de mentir

je n’ai jamais changé d’adresse
celui qui m’a cherché m’a toujours trouvé ici
même s’il a dû attendre quelques heures

je sors parfois
pour voir si les gens déménagent
ou restent sur place
pour voir si les chemins qui les relient
ont ou non d’autres signes

je ne m’absente pas longtemps
parce que je ne vais pas loin
et de toute manière
je dis toujours où je vais
on me l’a appris quand j’étais enfant
dire tout et la vérité jusqu’au bout

il m’arrive de mentir
je ne suis jamais allé jusqu’au bout
puisque personne n’a su me montrer le chemin
ou me donner tout au moins une adresse



· poèmes tirés du dossier de poésie roumaine (16 p.) traduit par Linda Maria Baros pour la revue Cultures d’Europe Centrale (publication scientifique de l’Université de Paris-Sorbonne, Paris IV), hors série
n° 4 - Le Banat : un Eldorado aux confins (Roumanie, Serbie, Hongrie), France, 2007


traduction © Linda Maria Baros
biobibliographie © Linda Maria Baros
La bibliotheque ZOOM, poemes biobibliographies traductions photos auteurs contemporains
Biblioteca ZOOM, poezii biobibliografii traduceri foto autori români si straini contemporani
(Roumanie)