traduction
retour bibliothèque
Dumitru Badita
Dumitru Badita, né à Polovragi, en Roumanie, études à Timisoara et Sibiu, vit à Bucarest, journaliste, marié, deux enfants.

Il a publié un recueil intitulé des ongles très longs et gentils (2005) et d’autres poèmes dans de nombreuses revues littéraires roumaines.

(Roumanie)
La bibliotheque ZOOM, poémes biobibliographies traductions photos auteurs contemporains
Biblioteca ZOOM, poezii biobibliografii traduceri foto autori români si straini contemporani
ma force aussi me semble être


je me suis rappelé une rêverie du temps de la puberté :

enfermé dans une capsule je survole des tas de reptiles vivants
je brûle des allumettes et les jette dehors sans les éteindre
à travers les bouches d’aération.

j’ai envoyé un e-mail à un poète abyssal
pour qu’il interprète lui aussi cette image.
je n’ai reçu aucune réponse.

j’ai demandé au téléphone à une amie psychanalyste.
« je suis enceinte. je veux me tenir à l’écart de vos élucubrations. »

j’ai pensé aussi à un ami de la faculté.
nous lisions des choses sur la vie intérieure
et nous nous soûlions ensemble. le mec a évolué
il est une sorte de conscience étendue qui mène un combat
dans la presse politique. ça m’embarrasserait de le consulter maintenant
au sujet de cette histoire.

adulte
tout comme celle des autres
ma force aussi me semble être
une souris
subissant une logue digestion.
nous visionnons un clip pour les potentiels
touristes des fjords

un écran dans une vitrine
deux morses dans un clip
en train de s’accoupler

une vieille femme figée dans l’ambiance du soir
je stationne nous regardons ensemble
le morse passif
le morse qui gigote

en dehors du target nous regardons
quelques épouvantails primitifs
retrouvant dans un monde étranger
des images familières


fast-food en régime circulatoire

l’automne excite mon ulcère
hier soir vers dix heures je vomissais dans une ruelle sombre
j’ai régurgité tous les hamburgers
le fromage et les tomates

le matin je suis sorti m’acheter
des sachets de thé
et quelques pommes de terre pour les faire bouillir

et j’ai vu comment sait la nature
assortir toute chose :
les moineaux de mon vomi s’empiffraient


· poèmes tirés du Dossier de poésie - Onze poètes roumains contemporaines (30 p.), traduit par
Linda Maria Baros, in Langage et créativité, Canada, 2008

· voir aussi Dossier de poésie roumaine (5 poètes) traduit par Linda Maria Baros, in Formafluens, nº 4, Italie, 2009


traduction © Linda Maria Baros
biobibliographie © Linda Maria Baros
                  photo Lavinia Hanachiuc