linda maria baros

traduction
retour bibliothèque
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?

J’ai demandé au vent, ce cheval
Ailé qui porte les nuages en selle
Vers les lisières bleues de la terre :
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?

Et le vent m’a répondu : Leurs ailes
Invisibles anéantissent mon vol.

J’ai demandé au sage rossignol,
Ce cierge qui berce dans les cieux
L’extrême-onction du chant sacré :
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?

Et le rossignol m’a dit : Ils se sont cachés
Dans la lumière de l’impénétrable.

J’ai demandé au hibou à l’œil sphérique,
Cet aveugle qui voit dans le noir
Les mystères que les mots ne disent pas :
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?
Où sont-ils donc, ceux qui ne sont plus ?


Et le hibou m’a dit : Quand tombera
Le grand noir, tu les verras.



· voir aussi les poèmes publiés dans l'ouvrage critique Les Recrues de la damnation (144 p.), Linda Maria Baros, Éditions Muzeul Literaturii Române, 2005

traduction © Linda Maria Baros
Nichifor Crainic
Nichifor Crainic, né Ion Dobre (1989 - 1972) fut poète, journaliste, directeur de revues, homme politique roumain.
la bibliothèque
zoom
(Roumanie)